VINCENT LÊ QUANG

Festival 2019

Pour sa quatrième édition, le Festival Jazz et Images propose durant trois soirées un jeu de miroirs entre films d'archives et concerts vivants. La soirée d'ouverture sera consacrée à Phil Woods, saxophoniste flamboyant, et son European Rhythm Machine. Sur scène, quoi de mieux que d'accueillir le trio Modern Art de Daniel Humair pour jouer en résonance, une petite cinquantaine d'années après ? Suivra une soirée consacrée au grand orchestre, avec le Big Band de Count Basie à Antibes Juan-Les-Pins en 1961 et 1968. Le Big Bad du Conservatoire de Paris dirigé par François Théberge viendra répondre et donner la pleine mesure du son d'un tel orchestre. Et pour finir en beauté, le trio Paloma de la chanteuse Chloé Cailleton rendra hommage à Ella Fitzgerald, captée sur le vif salle Pleyel en 1968, en compagnie, pour le rappel, d'un certain Duke Ellington...

12 avril 2019 : Phil Woods European Rhythm Machine | Daniel Humair Trio

Modern Art Trio

Pilier du Jazz moderne en Europe, Daniel Humair est de ces artistes toujours à l'affût, menant une carrière aux côtés des géants du Jazz tout comme de jeunes musiciens qu'il sait prendre sous son aile. S'entourant de Vincent Lê Quang et Stéphane Kérécki, il nous démontre combien le Jazz, musique de partage, intergénérationnelle, continue d'aller de l'avant.

Film : Phil Woods European Rhythm Machine au Molde Jazz Festival 1969

N° de notice : CPF10000241

Si sa carrière à débuté dans l'ombre tutélaire de Charlie Parker, l'altiste Phil Woods a rapidement conquis le devant le la scène internationale, avec la musique lyrique et chaleureuse de sa European Rhythm Machine. En 1969 Phil Woods joue au festival de Molde une musique d'une modernité qui saisit encore aujourd'hui. En maître de l'espace laissé à chaque membre du groupe, Phil Woods fait rutiler sa Rhythm Machine : outre l'énergie irrésistible de la section rythmique avec l'anglais Gordon Beck qui donne là son premier concert dans le groupe, on remarquera le grand lyrisme d'Henri Texier et la richesse pyrotechnique de la batterie de Daniel Humair !

17 mai 2019 : Count Basie | Big Band du Conservatoire de Paris

Big Band du CNSM

Magistralement dirigé par le saxophoniste et compositeur François Théberge, le Big Band du CNSM viendra interpréter des morceaux historiques du répertoire ainsi que des créations originales des talentueux étudiants du Conservatoire de Paris (CNSMDP).

Film : Count Basie Orchestra au festival d'Antibes Juan Les Pins 1961 et 1968

N° de notice : CPD91001942

2é et 9è festival d'Antibes Juan-Les-Pins en 1961 et 1968

Le Big Band de Count Basie est sans doute des plus importantes formations de l'histoire du Jazz. C'est peut-être l'alliage subtil de décontraction et de nervosité à tous les pupitres qui a valu à cette formation de nom de "machine à swing". Faut-il pour s'en convaincre égrenner les noms des musiciens passés dans ses rangs, tels Ben Webster, Buck Clayton, Harry "Sweets" Edison ou Lester Young ? Dans ces concerts filmés à 7 ans d'intervalle au festival d'Antibes Juan-les-Pins en 1961 et 1968, les blues et les standards se succèdent avec un parfait équilibre dans les tempos et les distributions de solos. Au passage, l'excellent trio vocal Lambert, Hendricks & Ross accueille O.C. Smith pour un mémorable "Everyday I have th Blues".

14 juin 2019 : Ella Fitzgerald | Chloé Cailleton trio Paloma

Chloé Cailleton Trio Paloma

Riche de collaborations éclectiques et créatives, Chloé Cailleton sera ce soir avec une formation intimiste, son trio Paloma. Sa voix riche et son talent de conteuse s'associent à la profondeur de la contrebasse de Johan Eche Puig et à la science harmonique du pianiste Léonardo Montana.

Film : Ella Fitzgerald en concert Salle Pleyel

N° de notice : CPF86644462

Au réveillon précédent l'année 1968, c'est une Ella Fitzgerald au sommet de son art qui chante pour le public de la salle Pleyel à Paris. Cela fait plus de 10 ans qu'elle enchaîne les succès pour la comagnie Verve, créée orginellement pour elle par Norman Granz, et depuis quelques années le public européen peut l'entendre lors de festivals, quelques fois en compagnie des orchestres de Count Basie ou Duke Ellington. Et d'ailleurs ce soir là Salle Pleyel, après des morceaux d'antologie tels que "The Good Life", "On the Sunny Side of the Street" ou "Mac the Knife", Duke la rejoindra sur scène pour le rappel, "Cotton Tail" prétexte à une joute endiablée avec l'excellent saxophoniste Paul Gonsalves.